Le pruneau d’Agen, toute une histoire

 

Le pruneau est venu de Chine par la route de la soie, le prunier s'établit dés l'antiquité sur tout le pourtour méditerranéen sous l'impulsion des grecs et des romains. La technique du séchage des fruits remonte à la même époque. Le pruneau, résultat du séchage d'une prune était donc connu des médecins grecs, romains et arabes depuis plusieurs siècles avant JC.

 

En Gaulle c'est dans la première province romaine dite « La Narbonnaise » que se développa la culture du prunier. Il faudra attendre le XIIIème et le retour de la IIIème croisade, pour que les moines de l'abbaye de Clairac (près d'Agen) hybrident des pruniers locaux avec des plans de pruniers de Damas ramenés de Syrie donnant ainsi naissance à une nouvelle variété de prunier baptisés « pruniers d'Ente » ( du vieux français « enter » signifiant « greffer »). Par séchage au soleil des fruits de cet arbre ils obtinrent les premiers pruneaux d'Agen.

Grâce à son port sur la Garonne, Agen était la ville d'où les pruneaux étaient embarqués sur des « gabarres » à destination des ports de la façade Atlantique de l'Europe. Estampillés du nom de leur port d'expédition; les pruneaux furent très tôt associés au nom de cette ville. L'appellation Pruneaux d'Agen perdura ainsi au fil des siècles jusqu'à sa reconnaissance officielle par l'union Européenne en novembre 2002, matérialisée par l'attribution d'une IGP (Indication Géographique Protégée).

 

Ainsi seul, les pruneaux, issus de cette zone géographique ont droit à l'appellation « Pruneaux d'Agen ». Ces fruits sont exclusivement produits dans les vergers de prune d'Ente plantés dans cette zone. Ils y sont séchés, conditionnés et transformés par les entreprises implantées obligatoirement dans ce même territoire reconnu.

                                                                                        prune

L'histoire du pruneau d'Agen

La fabrication du pruneau

Notre pruneau d'Agen BIO

L'atout santé du pruneau bio

Les différents types de pruneau